top of page
Rechercher

YOGA ET AYURVEDA: LE PRINTEMPS




Vivre et pratiquer au printemps selon l'approche ayurvédique 

Mon enseignement et ma transmission en cours de yoga au studio à Pau et en ateliers sont issus et s'appuient sur le yoga et l'ayurveda ( médecine holistique traditionnelle indienne ). J'aime associer les deux pour adapter les pratiques au cycle des saisons.



Que se passe-t-il à l'arrivée du printemps ?🌱


Au mois de mars, nous avons derrière nous de longs mois d'hiver, de froid et de manque de lumière. Nous bougeons et sortons moins, l'activité physique est en général au ralenti. Le début du printemps est une saison fraîche et humide et le corps peut être fragilisé par les mois les plus froids. C'est donc une période pendant laquelle il faut être vigilant ! Rhumes, sinusites, états grippaux ou déséquilibres du système digestif nous attendent bien souvent à la fin de l'hiver. On peut aussi se sentir fatigué, lourd, voire légèrement déprimé. L'arrivée du printemps peut nous donner soudainement envie de sortir et bouger plus, mais il est important de rester à l'écoute.



Sur le tapis


A cette période, le corps a besoin d'être purifié pour éliminer les toxines accumulées pendant l'hiver. Il est donc intéressant de continuer les pratiques dynamiques de l'hiver pour nous apporter de l'énergie et stimuler les organes acteurs de la purification et de l'élimination : le foie, les intestins, les poumons et les reins.

On va chercher des pratiques qui vont masser et mobiliser ces organes, avec notamment les torsions, les salutations au soleil, ou encore les postures d'ouverture de la cage thoracique (flexions arrière ou postures avec les bras étirés vers le ciel).

Se gratter la langue au réveil ou se nettoyer le nez avec de l'eau salée et un néti seront aussi importants pour aider cette purification printanière du corps.

N'oublions pas les pratiques plus douces qui nous permettront de nous recharger en énergie si nous nous sentons fatigués.


Prendre soin de son feu digestif : Ama et Agni

Ama et Agni sont 2 éléments opposés.

D'un coté, Ama représente les toxines, tout ce qui n'a pas été digéré et qui reste dans notre corps.Une accumulation d'Ama se traduit par : une baisse d'énergie, de la fatigue, prise de poids, digestion plus difficile, mauvaise haleine, ballonnements. Tout est comme ralenti et encombré.

De l'autre coté, Agni est notre feu digestif. Lorsque celui-ci diminue, on digère moins bien et les toxines s'accumulent.

La digestion est au coeur de notre santé selon l'Ayurveda, et une grande attention est donnée à Agni.

En période de detox, on veut booster ce feu digestif pour éliminer Ama.

Lorsqu'Agni est fort et qu'on a moins d'Ama, notre corps fonctionne de manière optimale, on se sent plein d'énergie, enthousiaste et le mental clair.

Voici les grands principes pour prendre soin de votre feu digestif tous les jours de l'année, et à suivre d'encore plus près pendant une detox :


  • Ne jamais manger sans faim, et attendre d'avoir une vraie faim du corps pour prendre son repas. Une grande faim signifie que votre feu digestif est prêt à transformer ce que vous vous apprêtez à manger !

  • Prendre son repas principal le midi, lorsque le soleil est au plus haut, car c'est le moment où nous avons le plus grand pouvoir de digestion.

  • Dîner tôt et léger, idéalement 3 heures avant de vous coucher.

  • Manger chaud, surtout lorsqu'il fait froid, et favoriser les légumes cuits, plus digestes. (tout en gardant un peu de crudités)

  • Utiliser des huiles de la meilleure qualité possible (bio et de première pression à froid), et en bonne quantité.

  • Cuisiner au Ghee, le beurre clarifié indien. Huiles et Ghee servent de "carburant" pour Agni.

  • Boire de l'eau chaude ou tiède à petites gorgées toute la journée, mais très peu pendant les repas.

  • Utiliser les épices comme le gingembre, le cumin, le fenouil, la coriandre et le gingembre.




Observer la nature


Les qualités de Kapha, l'énergie qui domine au début du printemps, sont : froid, lourd, humide, épais, dense et collant.


Un bourgeon représente bien cette énergie de Kapha. Si vous en observez un de près, vous verrez qu'à l'intérieur les feuilles sont collées, c'est très dense, et sa forte concentration en sève le rend humide et collant. Ce bourgeon contient tout le potentiel de la feuille ou de la fleur qu'il contient !


On peut ressentir ces mêmes qualités en nous, aux niveaux physique, énergétique et mental.


Bougez et sortez ! Avec de grandes marches dans la nature, en respirant par le nez autant que possible.




Pour aller plus loin

Je vous donne rdv le samedi 6 Avril au studio de yoga pour un atelier: Le réveil du printemps

Une matinée en collaboration avec Charlotte Boulanger naturopathe et herbaliste.

Au programme:

Balade en conscience en forêt à la découvert des plantes et bourgeons du printemps

Collation au retour au studio

Yoga sur l'énergie du printemps: bouger, éliminer, ramener la fluidité et préserver sa vitalité


Pour vous inscrire:




45 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page